Project Coherence in French

Posted on May 23rd, 2011

Traduction en Français de "Project Coherence," publié par India Defence Consultants (English, Spanish). Plus d’articles.

QUOI DE NEUF? — L’ANALYSE DES RÉCENTS ÉVÉNEMENTS "LE PROJET COHÉRENCE" – LA DÉFENSE INVINCIBLE -UNE TECHNOLOGIE MISE EN PRATIQUE

New Delhi, 29 janvier 2003

Le Dr. David R. Leffler, un contributeur occasionnel à notre site web, a fait parvenir cet article qui montre le succès de "La Technologie invincible de défense" ou la pratique en groupe de la Méditation Transcendantale© pour prévenir la guerre et les conflits. "Le Projet Cohérence" initié par le Lieutenant-général José Martí Villamil raconte pourquoi et comment il a utilisé "La Technologie invincible de défense " en Équateur. De plus, cet article présente brièvement la manière dont on planifie de l’utiliser à nouveau dans l’avenir. En fait, le cas de l’Équateur pourrait devenir un modèle à suivre en Amérique du Sud. Son armée a utilisé avec succès la Technologie invincible de défense pour rapidement mettre fin à sa guerre avec le Pérou. Les auteurs de l’article suggèrent que l’Inde pourrait certainement apprendre de l’expérience de l’Équateur et ils affirment que cette technologie dont la ressource est fondée uniquement sur le facteur humain pourrait prévenir toute attaque terroriste sur le territoire de l’Inde.

On suggère aux Forces armées Indiennes qu’elles pourraient aussi utiliser cette "technologie" dans leur perpétuel conflit avec le Pakistan.

Projet: Cohérence

La prévention est le meilleur moyen d’éviter les problèmes qui viennent avec les guerres et le terrorisme. Chacun sait qu’il est pratiquement impossible de se protéger des attaques terroristes et que l’accumulation du stress social collectif est la source de la guerre et du terrorisme. Afin de maintenir la paix de manière permanente, il faudrait prévenir les conflits à leur source. On pourrait donc éviter la guerre et le terrorisme en réduisant le niveau de stress social par la Technologie invincible de défense.

J’ai été l’instigateur du Projet Cohérence en Équateur, qui fut le test silencieux d’une technologie militaire tout à fait inhabituelle. J’ai été à la fois surpris et privilégié de faire partie de cet événement historique. Mais tout d’abord, je vous demande de revoir avec moi quelques faits de l’histoire Équatorienne.

Il semble que dans toute l’Amérique du Sud, le conflit frontalier qui impliquait le Pérou et l’Équateur ait été le plus persistant de tous. Il fut probablement le plus long et le plus intense conflit de ce genre dans toute l’Amérique du Sud. Plus particulièrement en ce qui a trait à la région de l’Amazone ainsi que des plaines en bordure de l’océan Pacifique.

Il y a même des historiens qui ont retracé les racines du conflit jusqu’à l’époque des Incas. Les changements d’administration territoriale lors de l’époque coloniale avaient engendré de nombreux chevauchements de revendications. Avec l’indépendance, les états ont été formés selon les frontières déjà présentes à ce moment-là. Le Pérou revendiquait sa version du territoire alors que l’Équateur défendait un autre point de vue. Voilà qu’une guerre fratricide éclata avant même que la campagne d’indépendance fut terminée.

Finalement, un traité de paix fut signé et on s’entendit pour déterminer les frontières, mais un grand nombre de conflits éclatèrent dès les années qui suivirent. En 1941, dans le contexte mondial où les forces Alliés combattaient en Europe et ailleurs, un court conflit militaire força l’Équateur à signer le protocole de Rio de Janeiro de 1942. Plutôt que de produire la paix, cela engendra des tensions supplémentaires entre le Pérou et l’Équateur, compliquant les relations diplomatiques et commerciales entre les deux pays. Tout cela se produisit, sans égard pour l’intégration naturelle des deux économies et des similitudes entre les deux cultures. Des confrontations sporadiques continuèrent entre les patrouilles militaires et les postes de surveillances. Dès les premiers jours de décembre 1994, un face à face éclata dans une région frontale controversée dans la jungle et escalada en confrontation majeure. S’ensuivit diverses escarmouches qui avaient le potentiel de se transformer à nouveau en conflit général. À cette époque, j’occupais la position de vice-ministre de la Défense de l’Équateur et c’est à ce moment-là que je reçus une invitation de l’Université Védique Maharishi, située à Vlodrop, en Hollande. C’était pour participer à une conférence militaire internationale. Lors de cette conférence on discuterait l’application d’une nouvelle technologie non conventionnelle de défense préventive, appelée "La Technologie invincible de défense ".

L’invincibilité est une allégation très puissante et je fus intrigué. Je ne me doutais pas que peu de temps après, cette technologie fondée sur la seule ressource humaine allait être utilisée par l’armée Équatorienne et des bénévoles de la société civile, et que le dossier allait prendre le nom de : " Projet Cohérence ".

La Technologie invincible de défense est basée sur la pratique du programme de Méditation Transcendantale. J’avais moi-même appris la technique de Méditation Transcendantale au début des années 1980. Malgré le fait que je ne l’avais pas pratiquée de manière régulière, j’étais néanmoins le seul militaire de niveau senior qui connaissait cette pratique. L’invitation arrivait au bon moment et cela me surpris. J’avais tout d’abord pensé montrer l’invitation au ministre de la défense mais, le connaissant bien, j’ai senti qu’il ne pourrait pas accepter l’idée de cette Technologie invincible de défense. Même si la pratique de la Méditation Transcendantale ne nécessite aucune croyance religieuse, elle prend son origine dans la tradition védique de l’Inde. Pour cette raison, je craignais qu’on m’accuse faussement d’essayer d’introduire une nouvelle religion. Puisque je croyais que cette invitation m’était bel et bien adressée personnellement, j’ai pris la décision de commencer par consulter mes pairs plutôt que d’aller plus haut dans la chaîne de commande. Finalement, qu’est-ce que j’avais à perdre? J’ai pensé que les buts visés étaient beaucoup plus importants que ma future carrière. Le conflit à la frontière prenait de l’ampleur et c’était devenu impossible de cacher la situation malgré nos efforts pour minimiser l’impact de tout cela.

J’ai alors mentionné l’invitation au chef du commandement unifié, un ami d’enfance et grâce à la confiance qu’il avait en moi, il fut convaincu du projet. Avec son approbation j’ai fait parvenir un message au quartier général de Maharishi. Le communiqué soulignait notre situation précaire et l’impossibilité de participer à la conférence militaire. Je leur avais laissé savoir cependant, que s’ils voulaient nous aider de n’importe quelle façon, nous apprécierions leur aide.

Au début janvier, un professeur arriva, représentant les Universités Maharishi de l’Espagne et des États-Unis. J’ai tout de suite remarqué combien cet homme était non compliqué, serein, amical et agréable. Il a créé une impression favorable avec tout le personnel.

Une fois informé de la grave situation qui prévalait, il nous a demandé de rassembler le plus grand nombre possible de bénévoles pour le projet. Nous avons eu environ six cent bénévoles à Quito, la capitale de l’Équateur et environ trois mille soldats de l’unité de la réserve, dans une autre ville. Le Projet Cohérence était en marche!

De la même façon que la chaleur de la cuisinière fait bouillir l’eau dans un chaudron, ce qui génère de l’entropie qui se répand à tout le contenu, un phénomène semblable se produit avec les passions humaines. La meilleure solution serait de pouvoir éteindre la chaleur de la cuisinière, mais cela n’est pas toujours possible à faire. Dans cette situation, il faut verser du liquide froid sur le contenant, diminuant ainsi la pression et la température, ce qui permet d’engendrer une plus grande cohérence moléculaire. Ainsi on peut avoir un répit, ce qui permet d’agir sur la situation et de choisir des mesures appropriées.

La tâche principale des bénévoles participant au Projet Cohérence était de pratiquer cette méditation en groupe afin de générer une cohérence qui influencerait la situation chaotique, troublée, proche d’une guerre, dans laquelle se trouvait l’Équateur.

On nous a informé que certaines villes Européenne et de l’Amérique du Nord, qui avaient eu de sérieux problèmes sociaux, avaient fait l’expérience de ce programme et obtenu d’excellents résultats pour réduire le crime, la violence et favoriser le progrès et la croissance économique. Ces tendances positives, ainsi que d’autres résultats favorables aux niveaux national ou international, pouvant réduire le terrorisme et la guerre, avaient déjà été documentés dans des journaux scientifiques reconnus, tels le Social Indicators Research, Journal of Conflict Resolution, le Journal of Mind and Behavior et le Journal of Crime and Justice.

En dépit de cette recherche scientifique solide et impressionnante, nous n’en croyons pas nos yeux!Selon Maharishi le but de la Technologie invincible de défense est " de connaître la victoire avant qu’une guerre ne débute ". Maharishi affirme que le meilleur moyen de réaliser cela est de faire qu’aucun ennemi n’apparaisse en tout premier lieu. Mais, dans notre situation, à cause du stress collectif enraciné profondément et historiquement entre l’Équateur et le Pérou, ainsi que de l’environnement explosif et tendu, il n’était plus possible de complètement éteindre le feu des passions violentes. Nous ne pouvions espérer qu’une diminution du stress collectif et une augmentation de la cohérence dans le pays. Notre situation ne nous permettait pas de prévenir la naissance de l’ennemi, car celui-ci nous attaquait déjà, mais d’éviter des confrontations plus larges.

Nos dévoués bénévoles, doux et généreux, répondant à un certain appel intérieur, ont médité régulièrement deux fois par jour, au sacrifice de leur temps libre ou en famille. Mais à la fin, ils ont reçu leur récompense.

Afin d’éviter les jalousies entre les divers groupes de commande, la technique fut présentée comme étant un mécanisme efficace pour lutter contre le stress du combat et le stress dans les sports de haut calibre. De plus, des armées de divers pays l’avait utilisée pour diminuer la fatigue du combat et faciliter la détente respiratoire durant la mise à feu de diverses armes. L’idée fut acceptée et plus de trois mille soldats, des officiers, des cadets et des membres des troupes régulières ont pu méditer ensemble, créant ainsi une formidable vague d’énergie positive qu’on pouvait ressentir à une grande distance.

Voilà la manière dont la cohérence nationale de l’Équateur fut enrichie tout au long du conflit. Le Président du pays a pu prendre des décisions effectives et galvaniser la volonté nationale. Le ministre de la défense et le haut commandement ont gardé la nation bien informée et ils ont travaillé en unisson. Les gradés moyens ont démontré leurs capacités pendant que les petites unités ainsi que les soldats au niveau individuel ont montré une grande force de courage durant les situations de combats.

Ce fut la première fois dans l’histoire moderne récente que l’Équateur n’a pas eu à souffrir d’une retraite. Cela était dû principalement à une vague de patriotisme qui soudainement se souleva du coeur même de l’esprit d’unité qui soudainement prit place en Équateur. Je demeure à ce jour convaincu que le Projet Cohérence par la méditation collective fut un facteur déterminant dans ce changement de situation.

Aujourd’hui l’Équateur a un nouvel ennemi externe, cette fois-ci par l’infiltration d’une violente narco-guerilla, venant de la Colombie. Aussi, la corruption et la pauvreté demeurent. Mais en dépit de ces défis importants, l’avenir semble beaucoup plus clair. Il est important de noter que le commerce et la diplomatie entre l’Équateur et le Pérou n’ont pas cessé de s’améliorer. Les dépenses de la défense nationale n’ont pas diminuées beaucoup, mais elles n’ont pas augmentées non plus. Les deux forces armées sont maintenant sur le point d’engager des manœuvres conjointes pour affronter des menaces communes. Le tourisme a augmenté et les liens culturels se sont améliorés.

L’Équateur a récemment élu un nouveau Président. J’ai confiance qu’une nouvelle démocratie prend forme dans notre pays parce que le Colonel Lucio Gutiérrez semble représenter le désir collectif de voir des changements attendus en Équateur. J’ai l’espoir que son nouveau gouvernement fera le premier pas pour accomplir les changements d’importance que l’Amérique du Sud doit faire. Le Pérou, tout comme d’autres pays tel le Brésil et l’Argentine semblent être très conscients du besoin de changement.

Je travaille présentement avec un groupe international comprenant des généraux et des experts en défense qui plaident pour la Technologie invincible de défense. Notre objectif est double : de mettre en place un nouveau et plus large groupe de cohérence en Équateur, donc plus puissant pour créer une cohérence de société par la méditation et soutenir ainsi le nouveau gouvernement afin de créer les conditions nécessaires pour la croissance économique et le progrès social. Tout cela conduira l’Équateur à sortir de son sous-développement d’ici 2025. Notre stratégie consiste à faire de l’Équateur un pays invincible dans le sens où il n’aura plus d’ennemis. Aucun ennemi, qu’il soit domestique ou étranger, signifie un état sans guerre ni terrorisme. Nous travaillons présentement conjointement avec la nouvelle organisation de Maharishi, le Pays mondial de la paix sur terre (The Global Country of World Peace (http://www.globalcountry.org) qui promeut dans chaque pays le moyen de créer une vraie paix dans le monde entier.

Les citoyens de l’Équateur souhaitent une paix durable, un meilleur gouvernement et un développement plus large. J’ai l’espoir que bientôt ils vont inspirer les autres sur cette même voie du développement, de la justice et du bien-être et qu’ils vont aider à transformer l’humanité pour qu’elle devienne UNE sans peur, sans frontières gardées, sans terrorisme et sans guerre. Voilà pourquoi je suis optimiste que la possibilité de réanimation du Projet Cohérence en Équateur rapprochera à nouveau ceux qui souhaitent encore y participer et qu’elle réanimera l’effet de cohérence par lequel nous atteindrons ces nobles objectifs.


picture of Gen. VillamilLe Lt. Gén. José Martí Villamil de la Cadena (Ret.) a gradué comme second lieutenant de cavalerie de l’école Équatorienne militaire "Eloy Alfaro" en 1962. Il est un diplômé du Collège " Interamerican Defense College " à Washington, D.C., où il a servi plus tard en tant que Chef de la Mission militaire Équatorienne et délégué au Conseil "Inter-American Defense Board ". Il a été Professeur à l’Académie militaire et à l’Institut des hautes études en défense, en plus d’être Associé pour le " Center for Strategic Studies " à Londres. Ancien commandant de brigade, il a servit en tant que Chef d’État-major de l’armée et commandant du Centre de direction des opérations, puis de Chef d’État-major du commandement unifié, de vice-ministre de la défense, et de Secrétaire général du Conseil national de sécurité. Il prit sa retraite en avril 1996 et collabore maintenant au journal El Comercio ainsi qu’au magazine économique Gestión. De plus, il sert en tant que sous ministre de la défense pour l’Amérique du Sud dans l’organisation fondée par Maharishi : le Pays mondial de la paix sur terre " Global Country of World Peace.

picture of Dr. David LefflerLe Dr. David Leffler, a reçu son doctorat sur le thème de la Technologie invincible de défense, à l’institut "Union Institute & University". Ses antécédents académiques sont les suivants : Baccalauréat en éducation, Maîtrise en Science l’Intelligence créatrice de l’Université de Management Maharishi en Iowa, et maîtrise en éducation de l’Université " New Mexico State University ". Il fut membre de la U.S. Air Force pendant huit années. Le Dr. Leffler est un membre fondateur du Center for Advanced Military Science (CAMS) à l’Université de Management Maharishi. Il sert aussi au programme de jumelage de la " Union Institute " et il est membre du " U.S. Naval Institute ". Le Dr. Leffler a fait des présentations sur la Technologie invincible de défense à l’Académie des Forces de l’Air de la Russie, à l’Académie des Sciences de Russie, ainsi qu’à d’autres institutions rattachées au domaine de la défense aux Etats-Unis. Le Dr. Leffler vit à Wappingers Falls, New York, USA.

Des Articles publiés sur la Technologie invincible de défense ont déjà parus dans les magazines suivants: Defence India, Defence Review, Indian Armed Forces, Indian Defence Consultants, Indian Defence Review, Indian Strategic Review, and Security and Political Risk Analysis (SAPRA) Bulletin. Ces articles sont disponibles au lien électronique suivant : http://www.davidleffler.com

© 2003 David R. Leffler et José Martí Villamil de la Cadena. Tous droits réservés.

Comments are closed.